Top Vins De France

Edition du 15/08/2017
 

Ellner

Sommet

ELLNER

À Épernay, la famille Ellner, qui possède son propre vignoble de 50 hectares, associe l’intimité, l’expérience, la connaissance, le savoir-faire familial avec ses secrets de fabrique, des raisins issus de terroirs connus, soignés, nourris et compris depuis des décennies, qui sont des atouts incontestables de cette très belle maison. Talent et grande rigueur dans les assemblages, tout cela permet d’imprimer un vrai style Ellner, rare et racé.


Jean-Pierre Ellner (3e génération) et son épouse Michèle dirigent la société, épaulés par leurs filles, Emmanuelle et Alexandra et leurs neveux, Frédéric et Arnaud. C’est Charles-Émile Ellner qui créa, au début du siècle dernier, sa propre maison. Ses successeurs, notamment son fils Pierre, qui en a été la véritable “locomotive”, a su transmettre à ses propres enfants cette passion pour la terre et le vin. Côté vignoble : lutte raisonnée, utilisation minimum des produits phyto-sanitaires; enherbement contrôlé, fertilisation organique. Un vignoble de 50 ha réunissant pas moins de 15 différentes provenances : Côte des Blancs, Montage de Reims, Vallée de la Marne, Côtes de Sézanne… et produisant les 3 cépages champenois, Chardonnay, Pinot noir, Pinot meunier. De vieilles vignes (25 à 45 ans !) donnant des vins avec plus de personnalité; 2/3 de nos vignes ont plus de 25 ans ! Une belle palette de possibilités d’assemblages ! “Cela fait une quinzaine d’années que nous avons adopté la lutte raisonnée du vignoble, et nous appliquons les principes de précautions de protection de l’environnement, précise Frédéric Ellner. Nous essayons de faire vieillir le vignoble pour avoir des vignes plus âgées, on arrache très peu dans un souci de préservation qualitative des ceps des meilleures parcelles. Dans les années difficiles, c’est un atout qualitatif incontestable: on a des richesses en sucre supérieures dans les vieilles vignes, c’est la sagesse de l’âge... Nous sommes spécialistes du Chardonnay, nos vignes sont en partie situées sur les Côtes d’Épernay, cela touche la Côte des Blancs, nous avons donc de très jolis terroirs à mi-côte, c’est idéal pour la ventilation; l’exposition (est-ouest et sud), la typicité des sols où nous avons un joli terroir de craie qui donne des arômes bien particuliers et savoureux à nos Champagnes. En Sézannais, les terroirs sont un peu différents, et apportent une touche originale.” Côté vendanges : des pressoirs pneumatiques pour préserver toutes les qualités du raisin fraichement cueilli. “Notre vendangeoir peut accueillir 80 personnes avec des chambres au-dessus, poursuit Michèle Ellner, nous avons créé un bel établissement avec un grand hangar. Nous prévoyons l’avenir car cela devient difficile d’accueillir autant de saisonniers. Nous vendangeons tous nos raisins à la main, cela représente une troupe de 120 vendangeurs, répartis sur nos trois pôles de production. Côté cuverie : “une nouvelle cuverie (environ 15 000 hl de capacité) offrant tous les avantages des techniques d’aujourd’hui pour nous permettre de travailler en accord avec nos traditions de vinification: respect des qualités de chaque cépage, de chaque terroir de façon à les laisser s’exprimer pleinement dans nos différentes cuvées. Toujours pas de fermentation malolactique pour préserver la fraîcheur des vins. Après la mise en bouteilles, nos vins retrouvent le calme et la sérénité de nos caveaux traditionnels. Environ 2 km de caves souterraines offrant des conditions optimales pour une maturation lente de nos champagnes. Pas de précipitation, le temps fait son œuvre ! ISO 22000 : depuis le 24/07/2015 : un aboutissement dans notre recherche constante de l’excellence par le respect de la qualité et de la sécurité. “J’applique une méthode douce de vinification, nous dit Michel Rozeaux, œnologue Maison Ellner depuis 15 ans, je fais les fermentations alcooliques à 18°, nous refroidissons les cuves pour que les fermentations se fassent de manière plus longue, plus en douceur. Il y a vraiment une incidence sur les arômes. Nous préférons les arômes floraux sur les Chardonnays et assez minéraux sur les Pinots noirs. Une fermentation douce suivie d’un soutirage, tout de suite après la fermentation, puis je laisse les vins tranquilles un mois. Pour éclaircir les vins, je préfère toujours la méthode douce, je fais un collage avec de la gélatine de porc, puis un léger tamisage, et je laisse encore mes vins se reposer pendant un bon mois. Aujourd’hui, le collage devient de plus en plus rare car beaucoup font de la pré-fitration sur filtres ou avec d’autres systèmes car ils tirent dès le mois de janvier. Chez Ellner, on se donne du temps. Nous vendons encore les 2008 et 2009 alors que certains vendent déjà les 2011… Après le collage, ce sont les assemblages, puis passage au froid et enfin filtration et tirage. Nous vinifions de façon très traditionnelle mais en apportant un certain savoir-faire basé sur la délicatesse et la patience, on ne bouscule pas les vins. Cette volonté de la Maison Ellner de garder ses vins sur lies un certain temps en cave avant la commercialisation, permet à nos Champagnes d’acquérir plus de complexité, les vins continuent d’évoluer, les arômes sont multipliés et cela apporte une belle subtilité à tous ces arômes fruités et floraux. Il faut laisser “du temps au temps” au vin. C’est un élément vivant et, moins on le secoue, plus il donne de belles choses. Grâce au “sans-malo”, qui est un peu notre spécialité, nous obtenons beaucoup de fraicheur dans nos Champagnes. Notre façon de vinifier, tout en délicatesse et en laissant les bouteilles longtemps sur lies, sont des atouts qualitatifs très importants pour le consommateur, dont nous sommes très respectueux ici.”

   

Ellner

Famille Ellner
1 et 6, rue Côte-Legris
51207 Épernay
Téléphone : 03 26 55 60 25
Télécopie : 03 26 51 54 00
Email : info@champagne-ellner.com

Site : www.vinsdusiecle.com/champagneellner




> Le palmares des vins


CLASSEMENT BOURGOGNE ROUGES
e_bourgogne_rouge.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

GEVREY-
CHAMBERTIN
FIXIN
AUTRES
ESMONIN (GCh)
GELIN (Fixin)
FOUGERAY DE BEAUCLAIR (GC)
Pierre BOURÉE (Ch Ch)
SEGUIN MANUEL
Nicolas POTEL
(Philippe LECLERC (GC))
MOREY SAINT-DENIS
CHAMBOLLE-
MUSIGNY

Clos des LAMBRAYS (MSD)
MONTS-LUISANTS (MSD)
Pierre AMIOT (Clos de la Roche)
François BERTHEAU
COQUARD-LOISON-FLEUROT (ChM)
VOSNE-ROMANEE
NUITS ST GEORGES VOUGEOT
COTE DE NUITS
BERTHAUT-GERBET
CHEVILLON-CHEZEAUX (N)
COUDRAY-BIZOT (É)
Manuel OLIVIER
POULETTE (Vr)
GROS (Gd-É)
René CACHEUX
BERTAGNA
VOLNAY
POMMARD
AUTRES

BADER-MIMEUR (Ch.-M.)
AMPEAU (V)
Antonin GUYON (V)
PRIEUR-BRUNET (V)
Michel PRUNIER (AD)
VIRELY-ROUGEOT (P)
Albert BOILLOT (P)
B. DELAGRANGE (V)
DICONNE (AD)
CORTON
COTE DE BEAUNE AUTRES

MAREY (C)
Clos BELLEFOND (S)
Gérard DOREAU (Mo)
DUBREUIL-FONTAINE (C)
Jean-Jacques GIRARD (PV)
DENIS (AIC)
COTE CHALONNAISE MACON
AUTRES

HEIMBOURGER (Irancy)
PARIZE (Givry)
Alain VIGNOT
Eric DARLES (Irancy)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

GEVREY-
CHAMBERTIN
FIXIN
AUTRES
DEREY (Fixin)
(Henri REBOURSEAU (Ch))
Olivier GUYOT
MOREY SAINT-DENIS
CHAMBOLLE-
MUSIGNY

(PIERRE NAIGEON (CHM)*)
VOSNE-ROMANEE
NUITS ST GEORGES VOUGEOT
COTE DE NUITS
Jean PETITOT (Côte Nuits)
(LOUIS LATOUR*)
VOLNAY
POMMARD
AUTRES

PIGUET-CHOUET (AD)*
VIOLOT-GUILLEMARD (P)
(MUSSY (P)*)
NUDANT (V)
COSTE-CAUMARTIN
POULLEAU (V)
CORTON
COTE DE BEAUNE AUTRES

JACOB (C)
ARDHUY (C)
CHOUPETTE (S)
COTE CHALONNAISE MACON
AUTRES

BERGER-RIVE

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

GEVREY-
CHAMBERTIN
FIXIN
AUTRES
(Ch. de MARSANNAY (Ch))
MOREY SAINT-DENIS
CHAMBOLLE-
MUSIGNY

VOSNE-ROMANEE
NUITS ST GEORGES VOUGEOT
COTE DE NUITS
(CRUCHANDEAU)
LABOURE-ROI
(CH. DE SANTENAY)
VOLNAY
POMMARD
AUTRES

(PIERRE ANDRE)
CORTON
COTE DE BEAUNE AUTRES

C.PAULANDS (AlC)
COTE CHALONNAISE MACON
AUTRES

> Nos coups de cœur de la semaine

Maison PETTERMANN


Vignerons de père en fils et descendant d’une longue tradition viticole, ils ont acquis au cours du temps une expérience qui est mise au service de la nature en respectant la vigne et la terre en élaborant passionnément les vins. Nichée en plein coeur de l’Alsace sur le Piémont des Vosges, Dambach-la-Ville borde la route des vins. Le sol caractéristique est granitique, issu de la décomposition lente des éboulis et de l’érosion des massifs vosgiens protégeant le vignoble des excès de pluie. Les sols sont dynamisés grâce aux labours des rangs, à l’enherbement naturel et à l’apport de fertilisants organiques. Les vendanges sont manuelles, l’épamprage ou la taille d’été et d’hiver permettent d’éviter les passages trop fréquents des machines.  Remarquable Gewurztraminer Grand Cru Frankstein 2012, ample en bouche, qui allie élégance et puissance, bien typé, très délicat, au bouquet fleuri, parfait aussi bien avec une truite aux poireaux et tomates confites que sur une dinde au risotto et aux bananes. Le Pinot noir cuvée Particulière 2015, avec des connotations complexes de mûre et de poivre, de couleur soutenue, au nez de fruits cuits et d’humus, est de bouche à la fois puissante et ronde. Le Pinot gris Cuvée Particulière 2015 est un vin puissant et corsé, suave et sec à la fois, où s’entremêlent les fruits, les épices et les fleurs fraîches, est tout en bouche. Excellent Riesling Cuvée Particulière 2015, à la robe intense, chaleureux, d’une longue finale, qui mêle élégance et structure. Le Pinot gris cuvée Baptiste 2012, de bouche fraîche et souple à la fois, persistant, dégage des arômes de fougère et de fruits frais, d’une grande finesse.


9, rue Dieffenthal
67650 Dambach-La-Ville
Téléphone :03 88 92 42 01
Télécopie :03 88 92 47 14
Email : vins.pettermann@wanadoo.fr
Site personnel : www.maison-pettermann.fr

Domaine Michel PRUNIER et Fille


Un vigneron chaleureux qui est épaulé par sa fille, Estelle. Propriété familiale (4 générations) de 12 ha. “Le 2016 a été année assez difficile avec un printemps froid, nous raconte Michel Prunier. Nous avons connu un épisode de gel le 27 avril, ce qui a enlevé un tiers de récolte. L’été chaud et un bel automne nous ont permis de vendanger dans de très bonnes conditions, la qualité est très belle c’était un peu inespéré. Qualité homogène que ce soit en blanc ou en rouge. Ce sont des vins sur le fruit avec une bonne structure tannique pour les rouges. Les blancs ont une acidité normale, les vins sont très équilibrés, c‘est un millésime qui sera agréable à déguster dans sa jeunesse, mais que l’on pourra conserver en caves, 5, 8 ou 10 ans. Le vin est actuellement à l’élevage, il est un peu tôt pour parler du potentiel de garde. Je n’ai pas modifié l’élevage qui est d’un an en fûts pour les blancs et de 18 mois pour les rouges. Les malos se font tranquillement, sans problème. Le 2015 a été une année très généreuse en ensoleillement, ce qui donne une très belle maturité. Les rendements sont dans la bonne moyenne, les vins sont très bien équilibrés avec une structure tannique plus concentrée, plus marquée, ce qui laisse présager un long vieillissement jusqu’à 20 ans. On est séduit par des arômes de petits fruits très mûrs, un peu confiturés, les blancs, eux, seront plus gras, plus beurrés avec un peu moins de tension, des blancs du style d’une année chaude. Pour les rouges, cet ensoleillement a été très bénéfique, car les tanins sont bien mûrs. On a procédé à des vinification à grappes entières, cela a apporté de bons tanins. Nous avons rentré en cave des raisins très sains ce qui donne des vins bien équilibrés et de garde. Beaucoup de matière, couleur très profonde, arômes de fruits bien mûrs, notes vanillées et toastées, du charnu, de la concentration, de la complexité, un style de vin qui plait beaucoup, 2015 est vraiment un grand millésime en Bourgogne. Les blancs 2014 sont des vins avec une petite pointe de vivacité, très plaisants. Agréables notes florales, de fruits frais, pomme, fruits exotique, citron. Les rouges 2014 sont des vins plus souples, sur le fruit, avec un peu moins de structure, ce sont des vins très plaisants, gouleyants, à boire avec plaisir dès maintenant, cela permettra d’attendre le 2015. Nous n’avons plus de 2013, une année tardive qui se retrouve dans cette pointe d’acidité, des tanins plus végétaux, plus rustiques ce qui donne une certaine mâche, on retrouve une légère tension au final, c’est un millésime qu’il faudra attendre, je conseillerai de les déguster pas avant 2018-2019. Ma fille Estelle prend part à la vinification, elle est dans la cave et le chai. Je travaille mes vignes en labourant et m’efforçant de respecter mon terroir et l’environnement. En labourant, on aère le sol et l’effet terroir ressort mieux, c’est vraiment positif.” Vous allez aimer, en effet, cet Auxey-Duresses Premier Cru Clos du Val rouge 2013 (sol argilo-calcaire, vignes âgées de 38 ans, vendange manuelle avec table de tri à la vigne, élevage de 18 mois en fût avec 25 % de fûts neufs), d’un beau rouge foncé brillant, parfumé (notes de myrtille et de sous-bois), classique, un vin qui associe couleur et matière, de bouche fondue et riche. Le 2012 est un vin complexe au nez comme en bouche, distingué, aux connotations de cerise confite et d’humus, riche en arômes et en structure. Le 2011 est de couleur pourpre intense, aux tanins riches et savoureux, très parfumé (mûre, groseille...), associant gras et intensité, de belle garde. Le Pommard Les Vignots 2013, issu de vignes de 24 ans, même sol, 15 à 18 mois en fûts dont 25% de neufs, à dominante de fruits rouges surmûris, de cuir, de violette, épicé et charnu, au nez de griotte mûre, est un vin généreux, de bouche bien corsée, riche en couleur, de belle matière. Le Volnay Premier Cru Les Caillerets 2013, issu de vignes de 53 ans et 23 ans à parts égales, sur un sol silico-calcaire (18 mois en fûts dont 25% de neufs), avec ces connotations de cerise et d’humus, aux tanins bien équilibrés, de belle robe soutenue, mêlant charpente et rondeur, où s’entremêlent au palais les saveurs d’épices douces et de fruits surmûris, est un vin alliant structure et velouté. On poursuit avec ce Beaune Premier Cru les Sizies 2013, sol calcaire marneux, issu de très vieilles vignes de plus de 78 ans, élevé 18 mois en fûts dont 25% de neufs, de couleur pourpre, au nez dominé par les fruits rouges à noyau, avec cette finale épicée très spécifique, un vin de bouche dense, très typé. Joli Auxey-Duresses rouge 2013, très fruité, aux tanins très harmonieux mais bien fermes également, au nez complexe (framboise, mûre). Goûtez l’Auxey-Duresses blanc 2014, fruité et gras en bouche, au nez frais de fleurs blanches et d’agrumes, marqué par des nuances de genêt et de musc au palais. Le Meursault Les Clouds 2014 a des arômes discrètement minéraux, un vin frais et très harmonieux, de bouche citronnée, pleine d’élégance.  Michel Prunier, diplômé d’un BTA au lycée viticole d’Avize en Champagne, élabore lui-même un Crémant de Bourgogne issu d’un assemblage d’Aligoté, de Chardonnay et de Pinot noir, Médaille d’Or au concours National des Crémants de France, de jolie robe dorée, d’une belle vinosité mais avec cette nervosité caractéristique, aux notes de tilleul et d’agrumes confits.


18, route de Beaune
21190 Auxey-Duresses
Téléphone :03 80 21 21 05
Télécopie :03 80 21 64 73
Email : domainemichelprunier-fille@wanadoo.fr
Site personnel : www.domainemichelprunieretfille.com

Château BELLE GARDE


Les origines de la famille Duffau demeurant sur la commune de Moulon, remontent au XVIIIe siècle. Une propriété de 46 ha. Coup de cœur pour ce Bordeaux Supérieur cuvée Icone 2014 (bouteille lourde et très belle étiquette), un pur Cabernet-Sauvignon, de robe sombre, charpenté, tout en nuances, aux tanins amples, au nez complexe où dominent les fruits mûrs, le musc et les sous-bois, vraiment réussi. “Cette cuvée bénéficie d’une vinification intégrale qui consiste à verser les grains de raisin dans des barriques neuves de 225 l. Dès que la fermentation alcoolique démarre, 2 pigeages journaliers permettent d’extraire le fruit et les tanins tout en douceur. Cette fermentation va durer 20 à 30 jours selon le millésime. Après le pressurage, le vin obtenu est ensuite réincorporé dans les barriques pour la fermentation malolactique.” Le Bordeaux Supérieur l’Excellence rouge 2015, 50% Merlot, 50 % Cabernet-Sauvignon, vinification en cuves tronconiques permettant d’effectuer des pigeages journaliers une cuvaison de 5 semaines environ est réalisée avec un apport d’oxygène sous marc, élevage 12 mois, un vin aux senteurs de mûre et de poivre, d’une belle robe profonde et soyeuse, aux nuances de cassis, de pruneau et d’épices au palais, aux tanins savoureux, tout en bouche, de garde. Le Bordeaux rouge 2015 Fûts de Chêne, 80% Merlot et 20% Cabernet-Sauvignon, élevage pendant 12 mois sur lie totale avec un apport d’oxygène, charnu, tout en souplesse, tout en bouche, est bien épicé, avec des notes de groseille et de truffe et des tanins très équilibrés, de très bonne garde. Joli Bordeaux rouge Tradition 2015, 80% Merlot et 20% Cabernet Sauvignon, élevage 12 mois en cuves, plus souple, fondu, corsé comme il le faut. Le Bordeaux blanc 2016, 70% Sauvignon blanc, 10% Sauvignon gris et 20% Sémillon, élevage sur lies fines pendant 6 mois, avec un nez frais de fleurs blanches et d’agrumes, très bien équilibré en bouche, est idéal sur des brochettes de fruits de mer ou une salade nordique, vraiment séduisant, comme ce Bordeaux rosé 2016, 75% Cabernet franc et 25% Merlot, élevage de 3 mois sur lies en cuves, qui sent la rose et la framboise fraîche, de bouche franche.

Éric Duffau
2 692, route de Moulon
33420 Génissac
Téléphone :05 57 24 49 12
Télécopie :05 57 24 41 28
Email : duffau.eric@wanadoo.fr
Site personnel : www.vignobles-ericduffau.com

CHATEAU LE SOULEY-SAINTE-CROIX


Au 17e siècle, il était de bon ton qu’une famille noble, notable ou aisée possède un domaine en bordelais et y fasse planter un vignoble. François de Chadirac crée son domaine à Vertheuil, il est célèbre pour son roman Uranie et Lucidor, son fils Jean, Conseiller à la table de marbre de Louis XV, lui succède après une jeunesse tumultueuse, et se retire au Souley. Le Château connut une brillante période au XIXe siècle, car son vignoble planté de ceps centenaires et moussus, suscitait la curiosité. L’histoire contemporaine du Château Le Souley Sainte Croix, se confond avec celle de la famille Riffaud. En 1959 alors que le domaine est à l’abandon, son vignoble vendu à l’arrachage, Denise et Paul Riffaud l’achètent et décident de lui rendre son lustre d’antan, car depuis le XVIIe siècle, et la première plantation, aux environ de 1616, le domaine a connu des périodes de grandes prospérité, mais également des moments d’oubli. Depuis maintenant 50 ans la famille Riffaud toute entière, a consacré son temps, les revenus de la propriété et surtout sa passion inébranlable, pour tout d’abord faire renaître, puis protéger le domaine. Paul et son fils Jean ont replanté le vignoble sur un territoire de 25 ha. Aujourd’hui, Paul et Denise sont décédés, mais le vignoble constitue un lien puissant entre tous ; Jean et son épouse Marie-José gèrent le domaine, Frédéric le fils aîné occupe les fonction de maître de chai, Vincent, le cadet a en charge le matériel et l’entretien des bâtiments, Jean-Baptiste le petit dernier règne en maître sur les vignes. Vous retrouverez cette osmose familiale dans leurs vins. Le Souley frappe à votre porte. Ouvrez la toute grande et laissez le entrer, il vous perlera de sa vigne et de son vin. Ne niez pas que le vin est le produit d’une plante magique, connue des hommes depuis la plus haute antiquité, renfermant des substances aux vertus inconnues. Nous ne sommes que vignerons, nous ne savons que soigner vigne et vin. Remarquable Haut-Médoc 2010, de robe rubis pourpre, charnu, savoureux, un vin qui allie puissance et souplesse, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d'excellente évolution.

Riffaud Père et Fils
32, rue des Martyrs de la Résistance
33180 Vertheuil
Téléphone :05 56 41 98 54
Télécopie :05 56 41 95 36
Email : lesouleystecroix@aliceadsl.fr
Site : lesouleystecroix
Site personnel : www.lesouleystecroix.com


> Nos dégustations de la semaine

Vignobles MAYARD


Le vignoble s'étend sur 43 ha de vignes sur une trentaine de parcelles réparties sur des terroirs très variés, plantées depuis plus d'un siècle pour certaines d'entre elles. Les méthodes de culture sont traditionnelles et purement écologiques, pas d'engrais chimique ni de désherbant.
Tout cela donne ce Châteauneuf-du-Pape Domaine du Père Pape rouge 2011, Grenache 65%, Syrah 20%, Cinsault 15%, de bouche pleine et riche, aux nuances complexes de fruits des bois, puissant, persistant et savoureux, un vin de fort belle évolution comme le Châteauneuf-du-Pape Clos du Calvaire rouge 2011, aux notes de truffe et de mûre, concentré et charnu, riche en matière, tout en bouche.

Françoise Roumieux
24, avenue Baron Le Roi
84230 Châteauneuf-du-Pape
Tél. : 04 90 83 70 16
Fax : 04 90 83 50 47
Email : francoise.roumieux@vignobles-mayard.fr
www.vignobles-mayard.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Domaine la GARRIGUE


Ce Domaine qui s’étend aujourd’hui sur 90 ha, est une propriété familiale depuis 1850.
Excellent Vacqueyras rouge cuvée Osez le détour 2014, Syrah et Grenache, souple et corsé à la fois, au nez complexe (cassis mûr), épicé, un vin de bouche pleine et riche, d’excellente évolution. Le Vacqueyras rouge cuvée Tradition 2014, de couleur cerise soutenu, aux arômes puissants de fruits cuits et de sous-bois, aux tanins fermes et fondus à la fois, de charpente solide, est un vin typé comme ce Vacqueyras blanc 2014, 60% Clairette et 40% Grenache blanc, de robe pâle, aux notes d’amande, de fruits mûrs et de bruyère, tout en fraîcheur persistante, subtil et rond, très agréable.
Le Vacqueyras La Cantarelle 2012, issu d’une sélection de très vieilles vignes de 80 à 100 ans, aux notes de sous-bois et de griotte, mêlant charpente et persistance en bouche, mérite d’être attendu pour profiter de sa structure. Goûtez le Gigondas 2013, concentré, de couleur pourpre intense, aux tanins riches et savoureux, très parfumé (mûre, épices...), de bouche puissante où se retrouvent les fruits noirs.

Scea A. Bernard et Fils

Domaine Jean-Jacques GIRARD


En 1529, Jean Girard cultivait sa vigne à Savigny-lès-Beaune. Aujourd’hui, Jean-Jacques Girard et ses enfants perpétuent la tradition en exploitant, en famille, un domaine de 18 ha répartis sur les communes de Savigny-lès-Beaune, Pernand-Vergelesses, Aloxe-Corton, Volnay, Pommard et Beaune.
Vous allez apprécier ce Savigny-lès-Beaune rouge Premier Cru Les Preuillets 2014, issu d'un vignoble situé à mi-coteau (exposition plein Est, terre argilo-calcaire avec un sous-sol sablonneux, vignes de 45 ans), de robe pourpre intense, au nez envoûtant de truffe et de mûre, avec ce charnu caractéristique, cette pointe d’épices et cette charpente à la fois puissante et souple, corsé comme il se doit, un vin très prometteur. Le 2013 est marqué par des notes d’épices à dominante de fruits rouges mûrs et de violette, un vin de bouche pleine et riche, de très bonne évolution. Le 2012 est un vin de couleur grenat intense, complexe au nez comme en bouche, distingué, aux connotations de cerise confite et d’humus, qui possède des tanins amples et ronds.
Le Pernand-Vergelesses Premier Cru Les Vergelesses rouge 2014 (vignes de 80 ans situées à mi-coteau, exposition plein Est, terre argilo-calcaire avec un pourcentage plus fort en argile), est un très beau vin, structuré, ample, avec des tanins riches et qui se fondent bien, des arômes de fruits bien mûrs (cassis, prune...), d’une belle persistance. Le Savigny-lès-Beaune Premier Cru Les Lavières rouge 2014, épicé, corsé, de robe grenat, est distingué, de couleur soutenue, complexe, charpenté, au nez concentré de griotte,
Dans la lignée, toujours en rouges, ce Savigny lès-Beaune Premier Cru Les Fourneaux 2014 est un vin savoureux et soyeux, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits surmûris, et le Savigny-lès-Beaune Premier Cru Les Serpentières 2014, aux notes de cerise mûre et de cuir, légèrement épicé, aux tanins veloutés. 
Savoureux Pommard Vieilles vignes 2014, d’un joli pourpre foncé, aux arômes prononcés de musc, de truffe et de sous-bois, un vin ample, puissant et très distingué comme il se doit. Le Beaune Premier Cru Clos de Roi 2014, Volnay Vieilles vignes 2014, tout en couleur, avec ces notes subtiles et intenses de petits fruits rouges surmûris, est déjà très charmeur.
Pour les blancs, le plaisir est bien là, également, avec le Corton Charlemange 2014, de robe très brillante, au nez subtil à dominante de pain grillé et d’acacia, très fin, de bouche puissante et suave, un grand vin qui mérite un homard ou des ris de veau braisés. Le Pernand-Vergelesses blanc Les Belles Filles 2014, est parfumé, un vin classique, gras et parfumé, de bouche puissante, à ouvrir sur une escalope à la crème, tandis que le Pernand-Vergelesses Premier Cru Sous Frétilles, qui sent la noix grillée, de robe jaune aux reflets d’or, puissant et élégant à la fois, ample au palais, est idéal sur un saumon fumé.

Agnès, Jean-Jacques et Vincent Girard
16, rue de Cîteaux - BP 17
21420 Savigny-Lès-Beaune
Tél. : 03 80 21 56 15 et 06 14 68 60 13
Fax : 03 80 26 10 08
Email : contact@domaine-girard.com
www.domaine-girard.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins


> Les précédentes éditions

Edition du 08/08/2017
Edition du 01/08/2017
Edition du 25/07/2017
Edition du 18/07/2017
Edition du 11/07/2017
Edition du 04/07/2017
Edition du 27/06/2017
Edition du 20/06/2017
Edition du 13/06/2017
Edition du 06/06/2017
Edition du 30/05/2017
Edition du 23/05/2017
Edition du 16/05/2017
Edition du 09/05/2017
Edition du 02/05/2017
Edition du 25/04/2017
Edition du 18/04/2017
Edition du 11/04/2017
Edition du 04/04/2017
Edition du 28/03/2017
Edition du 21/03/2017
Edition du 14/03/2017
Edition du 07/03/2017
Edition du 28/02/2017
Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016
Edition du 13/12/2016
Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016
Edition du 22/11/2016
Edition du 15/11/2016
Edition du 08/11/2016
Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016

 




CHATEAU DE BEAUREGARD


CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN


DOMAINE FOUGERAY DE BEAUCLAIR


H. DARTIGALONGUE ET FILS


CHATEAU FABAS


DOMAINE VINCENT BACHELET


CHAMPAGNE ANDRE DELAUNOIS


CHATEAU DE LA BRUYERE


CHATEAU TOULOUZE


HENRY NATTER


CHATEAU DES PEYREGRANDES


DOMAINE DE MONTS LUISANTS



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales